Axe Thématique : Penser l'interdisciplinarité aujourd'hui / SHS et représentation(s) du monde

Ce projet a reçu un financement de l'appel à projets « Amorçage » en 2021.
Retour AAP « Amorçage » - Lauréats des appels à projets

Coordination

  • William PILLOT, TEMOS, Université d’Angers

Résumé

HESIODE mène une réflexion large sur les représentations grecques des relations entre l’homme et la nature et leur réception, de l’Antiquité à nos jours, à travers une approche pluridisciplinaire (histoire, lettres, études classiques, physique, philosophie). Sous quelles formes la Terre émerge-t-elle comme objet de pensée ? Comment se sont articulées sa dimension sacrée et celle, pratique, de son aménagement par les hommes ? Les hellénistes se sont peu exprimés sur la question des origines de la rupture entre nature et culture, considérée comme une spécificité occidentale. Cet enjeu, fondamental à l’ère de l’Anthropocène, mérite réflexion.

Ainsi, HESIODE s’attachera à restituer la variété des représentations grecques, en particulier des pensées et des penseurs « présocratiques » et à montrer que les Grecs ont développé dans leurs représentations comme dans leurs pratiques d’autres rapports à la nature que ceux exprimés ou théorisés par les écoles philosophiques platonicienne et aristotélicienne. Le projet s’intéressera notamment au pythagorisme et à l’orphisme, courants de pensées (et genres de vie) dont la dimension anthropocentrée peut être contestée. À rebours de la vision anthropocentrique, HESIODE examinera l’importance de la présence d’une nature immanente et sacrée, vivante et dynamique, non pas un « environnement » passif d’arrière-plan mais une force agissante, qu’exprime le terme grec phusis. Une attention particulière sera portée à la richesse sémantique et conceptuelle des termes grecs dont l’acception remarquablement souple a évolué au gré des diverses réceptions et interprétations dans le domaine de la pensée des liens entre hommes et nature.

HESIODE entend mener de front deux activités principales, aux objectifs complémentaires : créer un séminaire interdisciplinaire permettant de discuter ces questions entre spécialistes venus de disciplines diverses, et partager ces réflexions auprès du grand public, en particulier auprès de la communauté éducative.