• Le 08 avril 2021
    Participation en visioconférence sur inscription auprès de claire.gauzente{@}univ-nantes.fr
    false false
  • de 9h à 16h

La journée de recherches-frictions \mon·corps·troublé·e·s/ vise à croiser contester malmener embrasser les enjeux liés au genre et à la fluidité des genres. "Penser nous devons", mot d’ordre de Virginia Woolf... Bien sûr... Mais aussi sentir, incarner, expérimenter, rendre-étrange et familier, jouer-avec, nous devons également ! Cette journée conviera artistes, penseuses et penseurs universitaires à frictionner ressentis, ressentiments, pensées savantes mais aussi pensées en actes, gestes, images, poésies, paroles, palabres..

Manifestation organisée par Claire Gauzente dans le cadre du cluster GENDER avec le soutien du CPER DI2L2S
 

Programme
medaillon gender
9h - Quelques mots d’accueil, Frédéric Le Blay, Directeur de la MSH A. Guépin & Claire Gauzente, Professoresse

9h15 – 10h00 – PERFORMER : carte blanche à Carole Douillard, Performeuse, artiste-chercheuse, laboratoire ACTE - UMR 8218, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, avec Alaïa Michon
Carole Douillard utilise sa présence - ou celle d’interprètes - comme sculpture pour des interventions minimales dans l’espace. Son travail performatif se complète souvent de documents, de récits et de photographies. Depuis quelques années, elle s’intéresse aux archives du féminisme, de la performance, de Susan Sontag, à la question du temps et de la conservation de la mémoire et des gestes, et constitue un répertoire de la performance contemporaine dans le champ des arts visuels.

Pause et échange avec le chat : 20mn

10h20-10h45 – PARTAGER avec Marc Jahjah, Maître de conférences en Information-Communication, U. Nantes, poète, rêveur
« T’es intelligent pour un arabe ! » Fétichisation raciale, mémoire coloniale et racisme sur Grindr
Une auto-ethnographie de l’application de rencontres gay (Grindr), pour rendre compte de l’expérience micro-située de la mémoire coloniale et de la fétichisation raciale

Pause et échange avec le chat : 20mn

11h05-11h20 – OUVRIR le ventre des algorithmes avec Pascale Kuntz, Professeuse in(ter)disciplinée, U. Nantes
«Les algorithmes ont-ils un genre?»La littérature récente identifie des exemples paradigmatiques de biais genrés et de reproduction par les algorithmes des stéréotypes hétéronormés. Quelques pistes de recherche sont aujourd’hui explorées pour tenter de remédierà ces inscriptions des normes sociales dominantes dans les espaces numériques. Mais les algorithmes de classification peuvent-ils vraiment s’extirper de la catégorisation binaire femme/homme et contribuer à ouvrir le champ des possibles?

Pause déjeuner et échange avec le chat

14h-14h40 – DÉCENTRER grâce à Yves-François Pouchus, Professeur en sciences végétales et fongiques, U. Nantes
«Sexe et genre chez les plantes et les champignons : la question se pose» En regardant l'évolution de la reproduction dans les mondes végétaux et fongiques, nous questionnerons la définition du sexe et du genre chez les plantes et les champignons. Si le parallèle entre mammifères humains et végétaux est assez direct, le même exercice avec les champignons est beaucoup plus difficile à réaliser...

Pause et échange avec le chat : 20mn

15h-15h40 – REPOSITIONNER la question du genre dans une approche bio-centrée grâce à David Zerbib, Maître d’enseignement en philosophie de l’art, HEAD-Genève
En prenant appui sur la notion de «positionnalité excentrique» issue de l’anthropologie philosophique d’Helmuth Plessner, l’hypothèse examinée sera celle selon laquelle la question du genre est un fait d'«excentricité» anthropique qui a pour scène fondamentale (comme un centre à partir duquel elle s’excentre) non pas tant le sexe que le rapport du corps organique à l’espace, rapport qui structure la manière qu'a l’animal humain de jouer à être humain.

Pause et échange avec le chat : 20mn

16h – Fin de la journée de recherche
Avec la participation observante du matin au soir de Nancy Sulmont, artiste, lithographe ET les grains de sels,  grains de sable de Éric Languénou, Maître de conférences en informatique, typographe amateur, Benoît Pascaud, artiste; Patricia Lemarchand, PU-PH biologie cellulaire; Virginie Jourdain, artiste-chercheuse (à confirmer).