• Du 22 juin 2022 au 24 juin 2022
    Université du Mans
    false false
  • > Inscription obligatoire

    Tarifs :  Individuel : 30€  /  Doctorant : 10 €

Colloque Programme EnJeu[x] - 22, 23, 24 juin 2022


Faisant intervenir des chercheurs.ses et des psychologues français mais également étranger.e.s, ce colloque abordera les amitiés d'enfance et de jeunesse dans la littérature et le cinéma.

Il est à destination des enseignants-chercheurs, étudiant.e.s de Master et Doctorant.e.s et du grand public.

Colloque Enjeux 22-24 juin 2022 Ce colloque invite plus précisément à porter attention à un certain type d’amitié qui, bien qu’elle soit circonscrite à un âge de la vie spécifique, n’en est pas pour autant plus facilement cernable. Il aborde cette notion à partir d’un champ déterminé, qui est celui de l’art, et plus particulièrement la littérature et le cinéma.

On ne saurait en effet négliger le fait que l’amitié, et peut-être plus encore les amitiés d’enfance et de jeunesse, sont un thème, littéraire et cinématographique, souvent exploré, manié et remanié au point de devenir, peut-être aussi, un topos : combien d’ouvrages et de films destinés à la jeunesse ou mettant en scène des personnages jeunes ont-ils pour titre le nom de l’ami/e des protagonistes, d’un couple ou d’un groupe d’amis (Mon ami Frédéric de Hans Peter Richter ; Ernest et Célestine, de Gabrielle Vincent, adapté au cinéma, le célèbre Club des Cinq d’Enid Blyton ou, dans un autre registre, Les révoltés de Sándor Márai ?).

Il s’agira donc d’explorer la manière dont les amitiés d’enfance et de jeunesse sont, depuis le XIXe siècle jusqu’à nos jours, représentées dans la littérature et le cinéma, d’examiner de quels enjeux et de quelles valeurs elles sont, ou censées être, porteuses.

On cherchera tout particulièrement à comprendre comment ces figurations artistiques peuvent contribuer d’une part à éclairer les contours de cette notion complexe qu’est l’amitié et, d’autre part, à repérer si les amitiés d’enfance et de jeunesse possèderaient quelque chose en propre, qui les distingue de l’amitié tout court.

Que font l’enfance, mais aussi l’adolescence, à l’amitié ? Y a-t-il, dans ces relations nouées à l’âge dit tendre, mais qui peuvent s’avérer particulièrement éprouvantes et blessantes, des éléments singuliers de nature à en faire un type de relation interpersonnelle à part entière ?

Le programme du colloque

 / 1